Votre commande

Fermer

Sous-totaux

décembre 03, 2018

Métal mélodique : une plongée à l’intérieur des nouveaux moteurs de woofer d’Evoke

Une enceinte est extrêmement simple en principe. En pratique, il n’y a rien de plus compliqué… surtout quand on en invente de nouvelles

La plupart des discussions sur le métal concernent Black Sabbath plutôt que Judas Priest, ou David Lee Roth contre Sammy Hagar. Entrez dans les Dynaudio Labs et, à côté de ces deux débats qui font rage depuis toujours, vous en entendrez un autre (peut-être plus pertinent) : aluminium ou cuivre pour les bobines mobiles.

Et ici, au moins, tout le monde est du même côté : le meilleur est celui qui convient le mieux à une tâche donnée. C’est pourquoi Evoke utilise les deux pour ses woofers et ses haut-parleurs médium.

Comment construire une enceinte

Si vous repensez vos leçons de physique à l’école, vous vous souviendrez que si vous faites passer un courant électrique dans une bobine de fil entourée d’un champ magnétique, cette bobine se déplacera. Connectez la bobine à l’arrière d’un cône et faites en sorte que le courant électrique provienne d’un amplificateur sous la forme d’un signal musical. Vous venez de construire un moteur de haut-parleur.

Traditionnellement, les ingénieurs Dynaudio ont privilégié le fil d’aluminium pour les bobines mobiles de nos haut-parleurs. C’est extrêmement léger, ce qui signifie qu’il est possible d’utiliser plus de bobines pour un poids total donné. Plus de bobinage permet un contrôle plus fin sur le mouvement du cône, ce qui signifie que le son peut être manipulé de différentes manières à des volumes et des fréquences élevées.

Si toutes les enceintes Evoke partagent le même tweeter Cerotar – plus d’informations ici sur ce nouveau design – leurs woofers diffèrent par le fil utilisé dans leurs bobines. Pourquoi ? Parce que chaque enceinte est unique et doit être conçue séparément pour des performances optimales.

Les woofers de l’Evoke sont tous dotés de membranes en MSP (polymère de silicate de magnésium), un matériau exclusif formulé, raffiné et développé par Dynaudio au cours des quatre dernières décennies. Le MSP offre la combinaison parfaite de légèreté, de rigidité et d’amortissement pour une reproduction sonore fidèle.

Mais derrière les cônes, il se passe toutes sortes de choses passionnantes – y compris une technologie directement issue de la série haut de gamme Contour, des Special Forty et de la toute nouvelle gamme Confidence…

Quel enceinte utilise quoi ?

Commençons par l’Evoke 50, la grande enceinte colonne et le produit phare de la gamme. Son haut-parleur médium de 15 cm est basé sur la technologie de la gamme haut de gamme Contour. Il emploie une membrane ultra-mince de 0,4 mm et un aimant en néodyme, plutôt qu’en Ferrite+, et utilise une bobine mobile en aluminium de 38 mm. Cela signifie un poids très réduit et une performance incroyablement réactive.

Pourquoi le néodyme ? Tout est une question de flux, d’énergie magnétique. Plus le flux magnétique est fort, plus les médiums deviennent détaillés, car ils aident la bobine super-sensible à tirer parti des signaux extrêmement faibles et à les convertir en mouvements de haut-parleur extrêmement précis... en d’autres termes, en détails.

Mais ses woofers de 18 cm utilisent des bobines mobiles en cuivre de 52 mm et des systèmes magnétiques ferrite+ et carbonate de strontium. Parce qu’ils n’ont qu’un seul objectif : fournir des basses. Le cuivre est plus lourd et augmente la masse en mouvement. Les haut-parleurs de grave de l’Evoke 50 ont besoin d’une fréquence de résonance basse et d’une masse supérieure – où mieux ajouter cela que dans la bobine, où elle offre l’avantage supplémentaire d’améliorer la sensibilité ?

Evoke 30, avec ses doubles woofers de 14 cm, prend une direction légèrement différente. De l’aluminium est employé dans ses bobines de 52 mm. C’est parce que le woofer inférieur fonctionne parallèlement au supérieur, mais qu’il coupe à une fréquence inférieure pour renforcer les performances dans les basses.

La bobine d’aluminium de 52 mm au cœur du haut-parleur de graves de 18 cm de l’Evoke 20 a été couplée à un aimant Ferrite+ car elle doit fournir un médium raffiné ainsi que le poids nécessaire pour reproduire le niveau de basses attendu par une grande enceinte de bibliothèque. Pour les mêmes raisons, l’Evoke 10 utilise une membrane de 14 cm, une bobine mobile en aluminium de 28 mm et un aimant Ferrite+. Et l’Evoke 25C, l’enceinte centrale, dispose de deux haut-parleurs en aluminium de 14 cm et de 38 mm. Vous pouvez donc voir comment tout est précisément adapté à chaque enceinte. C’est un long travail. Et cela n’a pas été sans controverse.

La grande décision

L’utilisation de cuivre est nouvelle pour Dynaudio, et c’était un pas à franchir après avoir utilisé exclusivement de l’aluminium dans nos enceintes hi-fi pendant si longtemps. La décision n’a pas été prise de façon impulsive ou pour une question de marketing. Elle est basée sur la science… et les oreilles. Nous avons passé plusieurs mois à rechercher, à mesurer (pour en savoir plus sur la façon dont nous procédons, cliquez ici)et, plus important encore, à écouter des bobines mobiles en aluminium et en cuivre dans diverses configurations.

Nous avions déjà expérimenté le cuivre dans la toute nouvelle série Confidence (vous l’avez peut-être déjà vue au salon High-End de Munich plus tôt cette année). Nous en avons donc tiré les leçons et avons découvert que, pour certains haut-parleurs, nous préférions le son d’une bobine de cuivre avec une membrane plus fine plutôt qu’une en aluminium doté d’un cône plus épais. Les deux avaient des masses en mouvement identiques. Les chiffres étaient les mêmes sur le papier. Mais nos oreilles ont eu le dernier mot.

En fin de compte, tout est question d’équilibre. Il s’agit d’optimiser un haut-parleur pour sa fonction particulière afin d’en tirer les meilleures performances. Ainsi, lorsqu’on nous demande si nous utilisons de l’aluminium ou du cuivre dans nos haut-parleurs, la réponse est simplement « oui ».

(Oh. Au fait, c’est Sabbath et Roth.)