Votre commande

Fermer

Sous-totaux

décembre 03, 2018

Comment... installer votre home cinéma

Ne vous contentez pas de poser vos enceintes n’importe où et d’espérer que tout aille pour le mieux. Voici comment résoudre les problèmes de positionnement, d’angle, de réglage et de câblage

Félicitations ! Vous avez consacré des heures à la recherche et à l’acquisition de votre système home cinéma rêvé (peut-être votre tout premier). Enfin, les enceintes Dynaudio fraîchement sorties d’usine, une pile de boîtiers audio et vidéo et des bobines de câbles sont entreposés dans votre salon. C’est une sensation agréable, n’est-ce pas ?

Vous êtes presque prêt à déchirer les emballages de cellophane de vos nouveaux disques Blu-ray. Presque. Mais pas tout à fait, car il vous reste une étape (très importante) avant de parvenir au paradis de l’audio et de la vidéo.

Le dernier obstacle est, naturellement, de tout installer – et vous pouvez nous croire sur parole, ce n’est pas le moment de commencer à prendre des raccourcis. L’installation d’un home cinéma est loin du « plug’n’play ». Tout est une question (répétez après nous), de positionnement, de connexion et de d’étalonage. Et bien sûr, ça doit avoir la gueule de l’emploi. Une tâche ardue, certes, mais qui en vaut la peine.

Les parchemins suivants fournissent des chapitres et des versets sur la façon de tirer le meilleur parti de votre système de home cinéma, qu’il ait été choisi en fonction de son prix ou basé sur un amplificateur audio et vidéo haut de gamme, qu’il intègre notre système de divertissement complet Emit, la toute nouvelle Evoke ou l’incroyable Evidence.

Cliquez ici pour en savoir plus sur la toute nouvelle famille Evoke.

Votre mètre ruban est-il prêt ? Mettons-nous au travail.

Où les installer

En parlant de raccourcis, le placement des enceintes ne se limite pas à éviter de les placer dans les coins. Que vous ayez opté pour une configuration 5.1 ou 7.1 (vous utilisez peut-être plus d’un caisson de basses) et qu’il s’agisse uniquement d’enceintes colonne, d’enceintes de bibliothèque ou d’une combinaison des deux, les règles sont les mêmes.

Idéalement, placez les trois enceintes avant (gauche, centre et droite) à au moins un mètre l’une de l’autre, mais surtout à égale distance de votre position d'écoute. L'idée est de toutes les mettre au même niveau sur un plan horizontal si vous les regardiez d'en haut. Les enceintes avant gauche et droite doivent également être à un angle de 45 à 60 degrés par rapport à votre position d'écoute. Nous vous recommandons de déterrer un rapporteur et un stylo laser pour mesurer l’angle.

Règle générale : les tweeters des enceintes avant doivent être approximativement au niveau des oreilles. Inutile de vous dire de ne pas placer l’enceinte centrale devant votre écran, mais gardez à l’esprit qu’elle doit être placée aussi près que possible au-dessous ou au-dessus. Après tout, vous voulez que les gens vous parlent directement, et pas un mètre au-dessus de votre tête ou à vos genoux. Si vous considérez la quantité de dialogue présente dans les films et les programmes télévisés, il est clair que l’enceinte centrale est le chef de file de votre surround – il est donc important que son placement soit correct. Il est préférable de lui laisser l’espace nécessaire pour respirer sur un support (l’un de nos support d’enceinte centrale, par exemple) au lieu de la placer à l’intérieur d’un meuble.

Vous vous sentirez peut-être obligé de placer vos enceintes surround directement derrière vous et de pousser le caisson de basses jusqu’à 11 (plus sur le sujet ci-dessous), mais ce n’est pas ainsi que vous créerez un champ sonore enveloppant de manière convaincante et avec une large zone d’écoute. Il vaut mieux réserver l’espace situé directement derrière votre siège pour les sixième et septième canaux surround.

La meilleure position pour vos enceintes arrières principales est exactement celle où vous ne voudriez pas que quelqu'un se tienne pendant que vous lisez : par dessus votre épaule, juste derrière vous sur le côté et légèrement au-dessus du niveau des oreilles. De cette façon, les effets surround auront un son plus immersif et s’intègreront plus étroitement aux trois enceintes avant.

Gardez votre caisson en laisse

Les basses profondes sont moins directionnelles que les aigus ou les médiums, et presque pas directionnelles en dessous de 80 Hz. Cela signifie qu’il est généralement possible de placer votre ou vos caissons de basses presque n'importe où, par exemple à côté du canal central. 

Si vous désirez optimiser son positionnement, placez le là où vous avez l’habitude de vous asseoir (oui, sur le canapé) et jouez un morceau familier avec une ligne de basse puissante. Pourquoi de la musique ? Parce que vous remarquerez sans doute plus facilement le son de la guitare basse que le bref effet sonore d’un film. Parcourez maintenant la pièce en rampant (vous voudrez peut-être fermer les rideaux) et écoutez où les notes de basse sont les plus lisses et les plus définies. C’est l’endroit idéal pour votre caisson de basses… à condition qu’il ne bloque pas une porte ou le lit du chien. 

Cliquez ici pour en savoir plus sur le caisson de basses Dynaudio. 

Pousser les caissons de basses à leur maximum, comme « Ne pas appuyer sur ce bouton » se trouve en haut de la liste des tentations auxquelles résister. En fait, vous devriez à peine pouvoir entendre le caisson. Son travail consiste à se fondre harmonieusement dans la masse. Il doit participer sans jamais se mettre en avant, et vous ne devriez jamais l’entendre pendant les dialogues à l’écran, même entre Vin Diesel et Dark Vador. En conclusion : utilisez vos oreilles. 

Dans cet esprit, l’utilisation de deux caissons n’est pas forcément synonyme de plus de basses, mais de meilleures basses. En ayant deux sources sonores dans une pièce plutôt qu’une seule, vous réduirez la localisation pour une réponse plus fluide dans le champ sonore. Moins les basses sont localisées, mieux c'est. N'oubliez pas non plus la question de la taille : il peut être plus facile d'installer deux petits caissons dans votre pièce plutôt qu’un seul gros. 

Pensez à la pièce

Dans un monde idéal, vous devriez pouvoir tracer un rectangle plus ou moins parfait entre vos enceintes, mais c’est plus facile à dire qu'à faire si votre salon a plus de surfaces concaves et de recoins qu'une salle d'exposition IKEA. 

Cela ressemble à chez vous ? Ne changez pas de maison. N’allez pas chercher votre marteau. Pas de panique. Le conseil est le même : évitez les angles (si c’est presque impossible, évitez les enceintes à évent arrière) et essayez autant que possible d’établir un triangle équilatéral entre vos enceintes avant et votre canapé. Restez au centre de la scène, face à l’écran et les enceintes couvrant la longueur de la pièce et non sa largeur. Si vous ne parvenez pas à obtenir cet angle de 40 à 60 degrés, essayez d’orienter les enceintes vers vous. 

Démêler les câbles

(Au moins) six câbles d’enceinte, quelques câbles HDMI et probablement un raccord Ethernet, des interconnexions et quelques USB… il existe une bonne chance pour que le câblage de votre système devienne un vrai chantier. C’est pourquoi, dans un environnement hi-fi, les enceintes actives sans fil telles que Xeos et Focus XD fonctionnent si bien. 

Cliquez ici pour en savoir plus sur nos enceintes actives sans fil. 

Malheureusement, les câbles sont les poubelles des systèmes de home cinéma : indispensables et laids. Mais, il existe de nombreuses façons de minimiser les spaghettis : les colliers de câble, les concentrateurs et les tubes en forme de chaussettes fonctionnent parfaitement – et vous pouvez même cacher des câbles à l’intérieur ou derrière les murs. 

Soyez attentif au fait que les câbles d’alimentation supportent des courants plus élevés que les câbles d’enceinte, les poser en parallèle peut provoquer des interférences – et donc des bruits indésirables dans votre musique ou vos films. Si votre pièce ou votre configuration impose un contact entre les deux, tous les croisements doivent idéalement se faire à angle droit. 

Régler avec précision

Vous avez posé votre dernier mètre de fil. Il est temps d’étaloner le système. La plupart des amplificateurs de home cinéma modernes sont dotés d’un logiciel d’étalonnage automatique intégré. Il affine les réglages de votre système en cartographiant la pièce et en calculant la taille, les distances et les niveaux de réponse des enceintes en utilisant des bruits électroniques étranges. Tout ce qu’il vous reste à faire est de brancher le microphone fourni, de le placer à hauteur de tête, dans la ou les positions d’écoute, et de suivre quelques instructions à l’écran. 

C’est un logiciel intelligent, mais ne lui faites pas une confiance aveugle et vérifiez toujours les résultats en effectuant des ajustements manuels si nécessaire, en utilisant une application de sonomètre sur votre téléphone. Souvenez-vous de ce que nous disions concernant l’équidistance des enceintes : vérifiez qu’il n’y a pas non plus de valeurs de décibels aberrantes. 

Heureux ? Il ne reste qu’une seule chose à faire : réveiller les voisins.